Du Kirghizstan à la Chine

A l’autre bout du lac Issik Kol se trouve la petite ville de Karakol, point de départ de nombreux treks dans les vallées alentour. L’occasion de tester si les selles de cheval sont plus confortables ! On s’embarque donc pour cinq jours de chevauchée avec notre guide Jockey …ça ne s’invente pas !! Jockey est très réservé et ne connait pas d’autre mot anglais que OK, ça va pas être facile … Nos quittons la plaine sous le soleil et trottons vers la jolie vallée de Karakol, on a même pas mal aux fesses, tout s’annonce bien.

Mais le lendemain, le temps a tourné, et c’est parti pour deux jours de pluie, grêle et orage. Notre guide doit bien se demander ce qui nous motive à continuer, nous aussi d’ailleurs… Heureusement, tout vient à point à qui sait attendre et nous arrivons le troisième soir, trempés comme des soupes, à Altyn Arashan, jolie vallée traversée par une jolie rivière et surtout connue pour ses sources chaudes !! Avec ce temps exécrable on est les seuls touristes, c’est parfait. Nos corps tout froids demandent quelques minutes pour s’habituer à la température de l’eau mais ils finissent par comprendre que c’est plus agréable que la pluie froide et on passe  l’après-midi à se prélasser dans le bain brûlant, c’est le Bonheur.

SOS animaux en détresse

SOS animaux en détresse

Une petite éclaircie quand même

Une petite éclaircie quand même

Sèche-linge

Sèche-linge

Le lendemain, le soleil nous sort des sacs de couchage à 7h du matin. Nous sommes sur le qui-vive, près à démarrer. La balade d’aujourd’hui nous conduit à un lac qui nous apparait au dernier moment. Le paysage est surprenant, on a du mal à distinguer ce qui est l’eau, la montagne et son reflet, c’est splendide. Et il fait toujours beau !!!

A notre retour au campement, quelques touristes sont arrivés, dont les rustines libérées, un couple de cyclistes français ! On passe la soirée à échanger sur nos aventures, et nos problèmes de réchaud… Ils arrivent tout juste de Chine, leurs récits nous font envie !

Dernier jour de notre chevauchée fantastique, une bonne journée nous attend pour redescendre à la ferme d’Almaz. Les chevaux sentent qu’on est sur le chemin du retour et deviennent de plus en plus excités, surtout le mien qui était plutôt mou du genou jusqu’à maintenant… le voilà qui devient capricieux, qui mange à tous les râteliers et quand il s’aperçoit qu’il est en retard, il fonce, il rue et me malmène… je manque de tomber deux fois et finis la journée un peu stressée, on a frôlé l’accident !

Altyn Arashan

Altyn Arashan

FormatFactoryIMG_2165

Whaouuuu !

Whaouuuu !

Nomades installés pour l'été

Nomades installés pour l’été

Les rustines libérées

Les rustines libérées

Ces cinq jours de coupure nous ont fait le plus grand bien et même si nos vélos nous demandent un peu plus d’efforts pour les faire avancer, on est content de les retrouver !

Nous quittons le lac Issik Kol pour se diriger vers la vallée de Karkara, où nous passerons la frontière pour la Kazakhstan.

Apres une bonne journée de pédalage, un petit garçon guidant fièrement son cheval nous fait sortir l’appareil photo. Ni une ni deux, son papa nous propose de prendre le thé. On accepte avec plaisir, ce sera un bon moment pour terminer notre passage en pays kirghize. S’ensuit la visite du jardin, de la maison, un petit tour à cheval pour Pierre et finalement nous sommes invites à dormir.

FormatFactoryIMG_2382

Allez, on échange !

Allez, on échange !

FormatFactoryIMG_2446

Le lendemain, Kayra nous réveille à 5h du matin. La journée démarre tôt car il doit monter à la jailoo (pâturage d’altitude où il laisse ses troupeaux pour l’été) pour tondre les moutons et redescendre les peaux. Apres un bon petit déjeuner, on démarre ensemble sur la route goudronnée qui se transforme très vite en piste caillouteuse… un petit avant-gout pour la Mongolie ! On retrouve le père et son petit garçon plusieurs fois sur le chemin et on arrive ainsi près de la frontière kazakhe. L’endroit est totalement perdu, on se demande bien comment il peut y avoir un poste frontière ici mais c’est bien là, on ne s’est pas trompé. D’ailleurs Dan et Stéphanie, un couple de Hollandais qui voyagent en 4×4, viennent tout juste de traverser et s’arrêtent au bord de la route : chouette, des anglophones ! L’occasion de sortir la nappe de pique-nique, de manger un morceau ensemble et croyez-le ou pas, de déguster une bouteille de Pouilly Fuissé, fraîche s’il vous plait, directement venue de bourgogne par voie terrestre !! Merci pour ce bon moment !

Vallée de Karkara

Vallée de Karkara

C'estle gran confort, merci Dan et Stéphanie !

C’est le grand confort, merci Dan et Stéphanie !

Le poste frontière existe bien, on est tout seul évidemment, ça semble trop simple. La sortie kirghize se fait en quelques secondes et les douaniers kazakhs nous accueillent à bras ouverts! Pour passer le temps en attendant le supérieur parti manger, on ose un petit concert d’ukulélé, les douaniers dégainent leurs smartphones et nous voilà sous les feux de la rampe ! Quelques mètres plus loin, il faut enregistrer notre arrivée et pendant que j’inscris les numéros dans le bureau, Pierre établit le lien social. La scène est plus qu’originale : les douaniers assistent l’un de leurs collègues en train de dépecer un mouton ! Et voilà qu’on nous apporte des fruits, des Kurt (boulettes de fromage séché) et du Koumiz (lait de jument fermenté) ! Et comme l’ambiance est bonne, Pierre sort une petite bouteille de vodka qu’il gardait au fond de ses sacoches ! A la douane, faut le faire quand même … Pour nous remercier, le douanier nous fait un cadeau, une énorme bouteille de vodka kazakhe pour remplacer l’ancienne !

Concert !

Concert !

Et mouton...

Et mouton…

KAZAKHSTAN

Nous sommes en transit pour 4 jours seulement, la frontière chinoise est proche et nous sommes presses d’y arriver. Malgré tout, l’accueil des kazakhes est très chaleureux, on les sent un peu moins bourrus que les kirghizes mais tout aussi bourrés comme en témoigne cette invitation à la vodka au bord de la route…

Nasdrovie !

Nasdrovie !

A Kegen, accueillis chaleureusement par des enfants  kazakhs

A Kegen, accueillis chaleureusement par des enfants kazakhs

Faune kazakhs, ça ressemble à une migalle non ???

Faune kazake, ça ressemble à une migale non ???

In the middle of nowhere

In the middle of nowhere

Il ne nous reste que les tunnels pour se mettre au frais !

Il ne nous reste que les tunnels pour se mettre au frais !

Le seul arbre du Kazakhstan

Le seul arbre du Kazakhstan

T'as pas l'air vraiment sympas toi ...

T’as pas l’air vraiment sympas toi …

Pierre, fuyant la tempête

Pierre, fuyant la tempête

Pour notre dernier jour, nous roulons au milieu de la steppe sous la chaleur écrasante, la zone est désertique et enfin la frontière se dessine.

Côté kazakh, c’est aussi simple qu’à l’arrivée. On refile notre bouteille de vodka à un employé, pour éviter tout problème avec les chinois. Il refuse d’abord, on insiste, il hésite puis il finit par la ranger sous un bureau. On nous a raconté tellement d’anecdotes sur les douanes chinoises qu’on va essayer de se faire discrets.

On sort de ce grand bâtiment délabré et on démarre un grand tour de manège de 5 km sur une route parfaitement goudronnée, encadrée par une double rangée de barbelés, avec des caméras de surveillance tous les dix mètres, ca déconne pas ici. C’est bête parce on le voit bien le poste frontière chinois, juste quelques mètres devant nous…

On arrive enfin après ce détour interminable, accueillis par de beaux panneaux lumineux multicolores dans un espace hyper aseptisé. Finalement tout est simple ici aussi, nos sacoches passent au scanner, nos passeports sont enregistrés et c’est parti !!

Une réflexion sur “Du Kirghizstan à la Chine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s