Grèce

24 Novembre, arrivée en Grèce. Il nous reste un mois pour parcourir les 700 km qui nous séparent d’Istanbul. Puisqu’on est en avance, on commence par s’installer une petite semaine chez Bernadette et Antoine à Thessalonique. On se repose, on se régale et on peaufine nos connaissances sur la Grèce Antique. On prend goût aux « N’oublie pas ton bonnet » et « Tu reprendras bien un peu de gâteau ? ».
On attend aussi la réparation du vélo de Pierre dont la fourche ne lui permet plus de tourner de plus de 15°.

Le premier janvier est encore trop loin, alors on décide d’entamer une traversée culturelle de la Grèce, de Thessalonique à Athènes.
Premier arrêt au Mont Olympe, dans le brouillard le plus total. Faute de gravir le sommet mythique, on s’occupe de secourir une chienne boiteuse et sa famille.

Chez Bernadette et Antoine

Chez Bernadette et Antoine

Musée de Thessalonique

Musée de Thessalonique

En Grèce, c'est pas comme en Albanie, quand le monsieur dit "on ne passe pas", y a pas moyen de négocier...

En Grèce, c’est pas comme en Albanie, quand le monsieur dit « on ne passe pas », y a pas moyen de négocier…

Ce qui nous vaut un bon détour par les montagnes

Ce qui nous vaut un bon détour par les montagnes

Mont Olympe

Mont Olympe, avant la pluie

Puis les Météores, dans le centre de la Grèce. Les monastères perchés sur des pythons rocheux jouent à cache-cache avec les nuages. Mystérieux spectacle.
Nous en visitons trois. La formule est un peu commerciale, les bonnes sœurs ont des allures de VRP, mais ça vaut le détour.

FormatFactoryMeteores

Jupe obligatoire pour la visite des monastères

Jupe obligatoire pour la visite des monastères

5 000 !

5 000 !

Petit café au réchaud au bord de la nationale avec deux cyclistes français

Petit café au réchaud au bord de la nationale avec deux cyclistes français

La grisaille est toujours là, la Grèce n’est pas le petit paradis ensoleillé de la carte postale. Mais on garde le moral et on continue la route. A Delphes, la Pythie ne peut rien pour nous.

Temple d'Appollon

Temple d’Appollon

La guerre est déclarée... contre les centaines de chiens grecs croisés sur les routes. Celui-là a osé marqué sur notre tente son territoire.

La guerre est déclarée… contre les centaines de chiens grecs croisés sur les routes. Celui-là a osé marqué son territoire sur notre tente.

Un matin, en quittant notre coquet lieu de villégiature (une centrale hydro-électrique abandonnée), un couinement alarmé nous stoppe. Enfin stoppe Pierre. Certainement un oiseau, je n’y prête pas vraiment attention. Mais quand on a passé son enfance devant « Trente millions d’amis », l’ouïe ne trompe pas : c’est bien un petit chien qui est coincé là au milieu des broussailles. Le pauvre n’a qu’une semaine et est encore aveugle. A ma Grande Joie, il le recueille et lui fait un petit nid dans sa sacoche avant. On tente une insertion avec des copains chiens mais c’est un échec ; il n’y a pas vraiment de solidarité chez ces bêtes-là. Après plusieurs demandes et plusieurs ouzos, c’est finalement Zamir, un incroyable albanais qui recueille le chiot ! Nous sommes aussi de la partie bien sûr. Et le couple est sauvé.

FormatFactoryUn nouveau compagnon de route

Partie de backgammon

Partie de backgammon

Athènes, sous le soleil !
On découvre l’Acropole, ainsi que les musées archéologiques de la ville. On vient de toucher du doigt l’étendue de notre ignorance.
Rencontre aussi de Rosemary, américaine écrivain et journaliste, avec qui on passe une soirée dionysiaque. Elle nous fait miroiter un article dans le New York Times, pour qui elle travaille régulièrement.

Parthénon

Parthénon

Spiros, notre hote athenien

Spiros, notre hote athenien

Enfin Kos, dernière étape avant le Continent Asiatique ! Vous l’aurez compris, on est grave en retard pour notre rendez-vous à Istanbul…

FormatFactoryIle de kos

Ce soir la Turquie !

5 réflexions sur “Grèce

  1. C’est par Émilie et Damien qu’on a vu votre récit ! Génial et peut-être qu’on aurait aussi pu se croiser… SympA votre description, nous allons remonter sur Delphes et les Météores puis Thessalonique pour aller ensuite sur Istambul, fin, pour nous, de notre escapade en tandem !!! 19 janvier nous devrons y être. La Grèce est splendide et, oui, les gens fort sympa ! Bonne suite..,

  2. Un petit coucou de la part de Hugues , Gabrielle et Sylvie . de retour en France après vous avoir croisés dans la magnifique Ephèse en Turquie .Un signe pour vous encourager dans votre périple; chapeau bas à tous les deux tout çà pour vous dire qu’on est plus qu’admiratifs Trois fans et plus (les petits laissés à la maison trouvent votre aventure « au taquet géniale  » …) . Profitez bien d’Istanbul et de tout le reste . Bonne route et belles rencontres pour vous deux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s